Le core banking, ou noyau bancaire en français, est un ensemble de logiciels qui exécutent les services fournis par une institution bancaire. Les banques doivent gérer une quantité colossale d’informations qui proviennent des comptes de leurs clients. Elles doivent procéder de manière efficiente et organisée, sans perdre les informations qui leur sont confiées. C’est en réponse à ces nécessités que le core banking fait surface. Il fournit d’importantes ressources informatiques qui permettent par exemple aux clients d’avoir accès à leurs comptes bancaires et d’effectuer toutes formes de transactions de manière transparente.

À quoi sert le core banking ?

Bien que les banquiers et les gestionnaires de comptes constituent la première interface entre la banque et ses clients, le gros du travail de l’institution bancaire se fait en coulisse, à travers le core banking. Ce dernier permet à la banque d’exécuter une quantité importante de tâches, qui vont de la simple ouverture de compte à la fixation des taux d’intérêts. Il permet notamment de gérer les paiements et les retraits ou dépôts d’espèces. D’un autre côté, il est très utile dans le calcul des intérêts et la conduite des activités de gestion de la clientèle. Au-delà de cela, le core banking intervient dans l’attribution et la gestion des emprunts et s’occupe aussi d’enregistrer la totalité des transactions de la banque. De nouveaux systèmes de core banking vont même plus loin et prennent mieux en compte la digitalisation des services bancaires. Entrant en plein dans le 21e siècle, ils offrent une meilleure expérience utilisateur à travers une architecture innovante, flexible et ouverte.

Le centre névralgique des échanges bancaires

Rien ne fonctionnerait dans le monde bancaire sans le core banking. En effet, de manière générale, les services bancaires peuvent être répartis en deux catégories : les activités des banques centrales ou d’investissements et celles des banques de détails. Cependant, aucune de ces deux catégories ne peut se passer du core banking dont les fonctionnalités interviennent à tout instant. Il doit donc s’adapter aux particularités du type d’établissement pour lequel il est employé. 

Heureusement que l’évolution de la technologie permet un fonctionnement transparent et continu du core banking, quel que soit l’usage qui en est fait. On parle alors de systèmes bancaires universels lorsque l’on se réfère au core banking conçu pour différents types de fonctions bancaires. Il apparaît donc clairement que le core banking intervient partout dans la gestion quotidienne ou prévisionnelle d’une banque, non seulement en tant qu’interface client, mais aussi une puissante ressource back-end qui gère en coulisse la vie de la banque. Son importance est tant structurelle que fonctionnelle

Quels sont les avantages du core banking ?

Tout d’abord, l’incorporation du core banking dans l’organisation d’un établissement financier bénéficie à la fois au dit établissement et à sa clientèle. Cette dernière apprécie l’opportunité qui lui est offerte d’effectuer des paiements en ligne, des dépôts à distance ou encore des transferts d’argent entre différents comptes, tout en restant dans le confort de son logis. Ces dernières années, il est devenu évident qu’une banque qui n’arrive pas à satisfaire ces besoins aura un grand mal à se développer. 

Ce besoin de confort nouvellement acquis par les clients profite aussi aux institutions bancaires. Les transactions effectuées en ligne représentent un gain considérable de temps et d’efforts pour les clients qui peuvent investir ce temps dans des activités plus importantes. De même, l’humeur et la satisfaction du client n’en sont que meilleures quand il n’a plus à subir d’interminables files d’attente. 

Ensuite, le service bancaire de base contribue grandement au fonctionnement complet de la banque. Il offre au personnel de l’établissement bancaire des procédures standardisées pour recevoir et servir les clients. Que cela soit pour l’enregistrement des transactions ou le traitement des données, le core banking s’est révélé être l’allié idéal en ce qu’il permet de minimiser le coût et les erreurs. C’est la fiabilité d’une banque qui fait sa réputation.

Hormis les avantages énumérés plus haut, le core banking possède de nombreux autres atouts. Il garantit notamment la transparence des institutions financières en mettant en place des processus clairs et traçables, rendus continuellement disponibles. De même, grâce aux diverses applications de détection de malversations, le core banking constitue un puissant outil de lutte contre la criminalité financière.

Catégories : Finance

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *