Vous allez louer pour la première fois un logement ou désirez tout simplement de changer de location. Pour cela, vous souhaitez apporter un dossier complet dès la première visite afin d’éviter qu’un coup de cœur vous échappe à cause d’un justificatif manquant. Au-delà d’un dossier complet, vous voudriez mettre toutes les chances de votre côté et rassurer votre interlocuteur (propriétaire privé ou agent immobilier) quant à votre sérieux. Suivez nos conseils pour avoir un bon dossier locataire !

 Faites bonne impression

Et oui, le plus important est tout d’abord le premier contact que vous aurez avec le propriétaire ou agent immobilier ! Lors de votre appel pour fixer un rendez-vous pour la visite, montrez votre intérêt pour le logement et soyez disponible : demandez de visiter le bien au plus vite. Plus vite vous le visiterez et moins vous rencontrerez le risque que quelqu’un d’autre l’ait visité avant vous et ait déposé son dossier locataire. 

Si vous recherchez un logement dans une nouvelle ville, qui est assez éloignée de votre lieu d’habitation actuel, alors essayez de planifier plusieurs visites le même jour, quitte à prendre un jour de congé spécialement pour l’occasion. Cela vous évitera des déplacements inutiles, mais vous permettra aussi de comparer rapidement les différents logements que vous aurez pu visiter, pour pouvoir vous positionner au plus vite sur votre logement préféré.

Le jour de la visite, soignez votre style vestimentaire et soyez poli. N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête, c’est le but d’une visite !

Ayez un dossier complet

Pourquoi est-ce que nous vous conseillons d’apporter aux visites un dossier complet ? Tout d’abord, cela montre votre sérieux et le fait que vous soyez prévoyant et organisé. Mais un dossier complet et solide permet surtout de rassurer votre futur propriétaire, qui aura toujours peur des impayés de loyers et des dégradations locatives lorsqu’il accueille un nouveau locataire. 

Il faut également avoir en tête que toutes les agences immobilières ou propriétaires ne fonctionnent pas de la même manière : certains louent à la première personne présentant un dossier complet, mais d’autres font une semaine de visites et choisissent en fin de semaine le meilleur dossier. Dans les deux cas, vous avez tout intérêt d’avoir un dossier complet, et cela, au plus vite.

Les pièces justificatives qu’un propriétaire a le droit d’exiger ont été définies par le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015. Ainsi, vous pouvez préparer votre dossier en fonction des pièces demandées :

  • Une pièce justificative d’identité en cours de validité avec une photo : carte nationale d’identité française ou étrangère, passeport, permis de conduire, carte de séjour ou tout autre document justifiant de votre droit au séjour et de votre identité.
  • Une pièce justificative de votre domicile actuel : 3 dernières quittances de loyer, attestation sur l’honneur si vous êtes logé chez quelqu’un gratuitement, dernier avis de taxe foncière, titre de propriété d’une résidence principale, attestation d’élection de domicile établissant le lien avec un organisme social agréé, factures d’énergie ou attestation d’assurance habitation.
  • Un ou plusieurs documents qui attestent de votre activité professionnelle : contrat de travail/stage, attestation de l’employeur, extrait K ou Kbis de moins de 3 mois, extrait D 1 de moins de 3 mois, certificat d’identification de l’INSEE, carte professionnelle, carte étudiante ou certificat de scolarité pour l’année en cours.
  • Un ou plusieurs documents qui attestent de vos ressources : dernier avis d’imposition, 3 derniers bulletins de salaires, justificatif de versement d’indemnités de stage, deux derniers bilans, justificatif de versement des indemnités, retraites, pensions, avis d’attribution de bourse, titre de propriété, dernier avis de taxe foncière, justificatif de revenus fonciers.

Si vous avez le droit à une aide au logement, joignez une simulation de la CAF à votre dossier.

Ainsi, le propriétaire n’a pas le droit de vous demander des relevés de compte bancaire, ou tout autre document qui n’a aucun rapport avec la location immobilière ou qui relève de la vie privée.

Les documents nécessaires pour la caution

Peu importe vos revenus, le propriétaire peut exiger une caution de votre part, qui assurera au propriétaire le paiement du loyer si vous-même ne le payez plus. La caution peut prendre différentes formes : elle peut être un garant physique (un membre de la famille par exemple), mais il existe également les garanties morales publiques ou privées.

Rien ne vous oblige légalement d’avoir un garant physique, et encore moins que ce soit un membre de votre famille, même si c’est ce que les agences immobilières classiques préfèrent. Votre garant peut être étranger, cependant il devra résider en France. Il devra fournir les mêmes justificatifs que vous : justificatif d’identité, de domicile, d’activité professionnelle et de revenus.
Vous n’avez pas de garant physique ? Des solutions existent. Certaines agences immobilières plus responsables, n’ont aucun problème avec la garantie Visale (garantie publique gratuite) ou les garanties privées payantes pour le locataire, du type Smart Garant ou Cautioneo.

Catégories : Lifestyle

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *