Dans un contexte où les échanges commerciaux mondiaux se développent de façon exponentielle, les marchands sont rapidement dépassés par les coûts et charges inhérents à leur activité. Quelles sont les astuces qui peuvent permettre aux commerçants de payer moins de frais  ? Nous y répondrons dans l’article suivant.

Réduire les commissions

Lorsque le client fait un paiement par carte bancaire, il ne paye aucune commission. C’est le cas contraire pour le commerçant. Entre les commissions facturettes, les commissions des cartes bancaires ou les commissions interbancaires, les commerçants paient des frais conséquents. En effet, ces frais grignotent leurs marges et donc les bénéfices de l’entreprise. Ils peuvent représenter jusqu’à un tiers des bénéfices de celle-ci. 

Alors comment réduire ces frais ? Les frais qui peuvent être revus à la baisse sont ceux des commissions prélevées par la banque. En effet, les autres frais tels que la commission interbancaire de paiement notamment, est fixe et déterminée par le Ministère des Finances. 

Même si la réduction des frais n’est pas astronomique, ramenée au volume de transactions, elle finira par être conséquente. N’hésitez donc pas à rediscuter et à renégocier ces frais avec votre banquier. Certaines entreprises comme Fintecture ont révolutionné le monde du paiement. Afin d’éviter de payer des commissions bancaires qui peuvent aller jusqu’à 4%, l’entreprise a mis en place 2 solutions simples, rapides et moins chères pour collecter des paiements : 

  • Le virement immédiat : une solution de paiement à intégrer directement sur le checkout d’un site internet permettant de contourner les plafonds des cartes bancaires et les rejets illégitimes. Le client se connecte directement à sa banque, s’authentifie et valide le paiement. Une solution simple et sécurisée.
  • La demande de paiement : le commerçant génère un QR code ou un lien de paiement qu’il peut envoyer par mail ou messagerie instantanée. Le client n’a plus qu’à cliquer ou scanner directement le code puis fait le paiement depuis sa banque en ligne. Le paiement ne prend que quelques secondes.

En plus de ces solutions innovantes, Fintecture a mis en place depuis septembre 2021 une nouvelle politique de facturation/ tarification qui consiste à ne facturer ses clients qu’à partir de 1 001€ collectés, applicable chaque mois ! Avant ça, les clients profitent entièrement d’un outil sans aucun frais. L’objectif est d’accompagner les marchands dans leur croissance en leur proposant une solution simple, sécurisée et économique.

Procéder à la liquidation du surplus de stock

La plupart du temps, la trésorerie d’un commerçant est en déficit, car celui-ci se retrouve à s’acquitter de frais que génère le surplus d’articles. Afin d’y remédier sans difficulté, il est important de réaliser un inventaire. Cela permet de liquider au mieux l’excédent de stock qui ne peut être occulté indéfiniment à l’arrière-boutique.

Vous avez la possibilité de les mettre en vente. Il s’agit là de la meilleure manière de vous en débarrasser le plus rapidement. En plus de réduire les frais à payer, cela vous permettra de libérer de l’espace.

La liquidation peut également s’effectuer en créant des zones d’achats impulsifs. Il s’agit d’une stratégie qui fonctionne de manière efficiente avec les petits articles. Si cela ne pose aucun problème au merchandising de la boutique, tâchez d’installer vos articles à des endroits stratégiques. La caisse est par exemple une zone où cela marche bien.

Procéder à une nouvelle analyse des contrats d’assurance

Il s’agit ici de revoir les polices d’assurance tous les six mois. Toutefois, certains commerçants fixent une durée plus grande. Il est primordial qu’une telle vérification soit faite, car plusieurs changements peuvent s’opérer chaque année. Il s’agit de modifications qui ne laissent en marge aucun type d’assurance.

Pour parvenir à réaliser un tel exploit, vous devriez demander de nouveaux devis auprès de vos assureurs. Il est préférable que vous fassiez appel à un professionnel pour qu’il vous apporte son aide dans le choix des propositions d’assurance les plus adaptées à votre commerce.

Ayez la liberté de mettre en compétition diverses offres des compagnies d’assurance. Lorsque vous arrivez à dénicher un service moins coûteux ailleurs, vous avez la capacité d’inciter votre assureur actuel à s’aligner sur la concurrence. Si cela marche, vous parviendrez à réaliser des économies tout en échappant aux lourdeurs administratives ayant rapport au changement d’assurance.

Procéder à la réévaluation des coûts de maintenance de votre local

En général, les frais liés à l’entretien de vos locaux sont fixés par le propriétaire du local commercial. Il s’agit d’une facturation qui se fait à l’heure. Vous pourriez vous pencher sur cet aspect afin de déterminer si une surfacturation est faite à ce niveau. Pour que cela puisse s’effectuer sans encombre, faites appel à un consultant externe. Il se chargera de réaliser un audit pouvant permettre d’obtenir une réduction des charges.

Pour conclure, si un commerçant désire payer moins de frais, il a la possibilité de réévaluer les coûts de maintenance de son local et de ses contrats d’assurance. La réduction des frais bancaires constitue également un bon moyen pour qu’il puisse parvenir à obtenir des réductions. Enfin, il peut également liquider l’excédent de produits qu’il conserve dans sa boutique pour réduire les frais d’entretien et bien d’autres.

Catégories : Entreprise

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *