Dans le monde du travail, l’entrepreneur est la personne qui élabore, crée et accompagne un projet. Il s’investit à 100 % pour répondre à un besoin ou à une problématique.

L’entrepreneur est une personne qui souhaite monter une entreprise, il est extrêmement impliqué, que ce soit personnellement et matériellement. L’objectif est d’assurer le succès de son entreprise, sans nécessairement chercher à s’enrichir

À noter que le statut est différent, l’entrepreneur n’est pas un salarié. C’est une personne indépendante qui n’est pas placée sous la subordination juridique d’une autre personne. Il a le libre choix d’organiser son travail comme il le souhaite, choisir ses clients, fournisseurs et sous-traitants, fixer ses prix…

Pour atteindre cet objectif, l’entrepreneur doit prendre des risques plus ou moins importants. On retrouve les mauvais payeurs, les cas de retard, pas de réception des marchandises, des frais de recouvrement si les sommes dues ne sont pas payées, une mauvaise relation avec leurs fournisseurs, non-respect des délais de règlement, payer des amendes à la fin du mois…

Les risques d’être entrepreneur

En effet, avant de se lancer dans une activité d’entrepreneur, il faut bien être conscient des risques du métier et des responsabilités que cela engendre. 

Il faut prendre en compte :

  • Les pertes 

Lorsque l’environnement économique n’est pas profitable, par exemple récemment à cause de la Covid-19, les entrepreneurs peuvent directement être impactés et subissent de lourdes pertes.

Une mauvaise analyse du marché peut aussi entraîner une faible demande ou une concurrence très forte, ce qui peut directement impacter le business de l’entrepreneur. 

Dernier point, si le CA est négatif, c’est-à-dire si l’activité génère plus de perte que de bénéfice cela impacte la trésorerie et peut engendrer la fermeture du projet. 

  • La concurrence

La concurrence est le nerf de la guerre. Si vous allez sur un marché fermé avec de nombreux acteurs, vous pouvez facilement cesser toute activité. Si vous n’avez pas d’avantage concurrentiel, vous devez mettre en place des stratégies pour gérer efficacement les attaques contre la concurrence.

  • Être le seul responsable

Quand une entreprise est détenue par une personne, elle est responsable de tout ce qui s’y passe. Elle doit assurer le bon fonctionnement, le paiement des charges et des salariés et que la sécurité des employés soit garantie. En cas d’accident, elle doit assumer les éventuelles poursuites et sera responsable du paiement des frais de dédommagement.

  • Le facteur stress 

La vie d’un entrepreneur tourne autour de son travail. Il effectue beaucoup d’heures et cela peut être très stressant s’il n’était pas habitué à un tel rythme de travail. Entre la recherche constante de résultat avec des employés à gérer et une vie privée à côté, il n’est pas toujours facile de trouver le juste milieu. 

  • Les dettes 

Lorsqu’une entreprise vient de lancer son activité, elle dispose de peu de fonds pour couvrir tous les coûts nécessaires. Pour pallier ce problème, l’entrepreneur peut contracter un prêt auprès des banques ou d’une institution financière. À long terme, il doit rembourser le prêt et cela peut gêner le paiement des autres dettes. Des retards de remboursement entraînent des pénalités et des frais de retard, ce qui peut impacter directement la trésorerie et faire fermer la boîte. 

Malgré les risques énoncés plus haut, être entrepreneur comporte beaucoup d’avantages et de sensations que certaines personnes recherchent dans leur carrière professionnelle. La création de votre propre entreprise procure du plaisir, vous travaillez par passion et ça, c’est le plus important. Vous donnez un sens à votre travail en vous donnant des objectifs et en répondant au mieux à vos clients. Vous êtes libre et indépendant, vous aménagez vos horaires selon votre envie et vos priorités, vous améliorez votre qualité de vie. Créer son entreprise permet d’acquérir bien plus de connaissances et de compétences que lorsqu’on est salarié. Vous bénéficiez de la reconnaissance de vos interlocuteurs pour votre travail fourni et vous gérez comme vous le souhaitez toute la partie financière. 

Entrepreneur : Quels sont les moyens pour se faire payer ? 

Afin de se faire payer dans les délais, l’entrepreneur dispose de divers moyens de paiement qu’il peut proposer à ses clients. 

Par virement bancaire : 

  • C’est un moyen simple, sécurisé et rapide, surtout s’il est amené à travailler avec des entreprises. Le virement permet de recevoir l’argent directement sur le compte bancaire de l’entreprise en quelques jours. On peut surveiller les virements à distance grâce aux services de votre banque. Afin d’être payé par virement, vous devez indiquer vos coordonnées bancaires (IBAN et RIB) sur vos factures. En tant qu’auto-entrepreneur, il est obligatoire d’ouvrir un compte bancaire dédié à son activité.

Par chèque : 

  • C’est un moyen de paiement de moins en moins utilisé, mais vous pouvez aussi demander à vos clients de vous payer par chèque. 

Pourquoi ? 

L’encaissement d’un chèque n’est pas immédiat : il faut en général 2 jours pour que votre compte soit crédité. Le paiement en espèce est également possible, seulement si le montant ne dépasse pas 1 000 €.

Par carte bancaire : 

  • Pour votre activité, vous pouvez disposer d’un terminal de paiement électronique (TPE). Dans ce cas, les clients pourront payer par carte bancaire. C’est un moyen de paiement sécurisé, pratique et rapide pour vous et vos clients, encore plus si vous exercez une activité commerciale.

Sachez cependant que cette solution a un coût, qui varie en fonction de votre banque.

Comment gérer les impayés ? 

Les factures impayées sont la première cause de fermeture des entreprises en France. 

Un client ne vous paye pas dans les délais ? Nous allons voir comment mettre en place des solutions pour gérer les factures impayées des entrepreneurs. Il est préférable de trouver une solution à l’amiable avec le client avant d’établir une procédure de recouvrement judiciaire.

Proposez le paiement en plusieurs fois 

Afin d’éviter les factures impayées, vous pouvez faciliter le paiement de vos clients. En effet, si vous lui proposez d’échelonner ses paiements, vous avez plus de chance de vous faire payer rapidement. Optez pour une solution de facturation. 

Et voilà une solution ! Soan propose à ses utilisateurs le paiement en 3 fois sans frais pour leurs clients. Cela montrera à votre client que vous prenez en compte les différents problèmes de trésorerie qu’il rencontre et l’incitera à faire preuve de bonne volonté.

La relance client

Pour éviter les retards de paiement, utilisez une solution qui vous permet d’avoir un système de relances automatiques. Vous pouvez programmer vos relances en plusieurs fois, selon votre souhait. Cela permet de mentionner le client quand il n’a pas payé la créance, de le prévenir d’une possible mise en demeure en l’absence de respect des délais de paiement… Ces relances clients peuvent être envoyées par mail ou par courrier simple.

Vous l’aurez compris, à vous d’adapter vos relances en fonction de vos clients. 

Il est également possible de passer à une solution de recouvrement pour effectuer des démarches au départ, à l’amiable puis judiciaire. 

La mise en demeure

Si les relances n’ont eu aucun effet, vous pouvez envoyer une mise en demeure à votre client. La mise en demeure permet de constater l’impayé ou le retard de paiement. Elle doit être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception ou lettre recommandée électronique avec accusé de réception. Ainsi, elle constitue le début des intérêts de retard dus par le débiteur et met en place de possibles sanctions. 

Escompte 

L’escompte, c’est une réduction sur une facture si la dette est payée avant son échéance. En d’autres termes, c’est l’inverse des pénalités de retard !

Plus votre client paye vite votre facture, plus il est récompensé, ce qui va lui permettre de payer la facture moins chère que celle prévue initialement. Et ce, pour le plus grand bien de votre comptabilité.

En effet, c’est une des nombreuses fonctionnalités que propose la solution Soan qui aide les entreprises à se faire payer plus rapidement. A noter qu’avec Soan 91 % des factures sont réglées sous 48h. 

Donc, en renforçant votre relation avec vos clients, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être crédité dans les délais !

Les retards de paiement, les impayés et les décalages de trésorerie ne seront plus qu’un lointain souvenir.

Catégories : Entreprise

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *